Domaine de Beauvent, Bernex (GE)

Les premiers crus des Cruz

Texte: Alexandre Truffer, Photo: màd

40% des vignes travaillées par ce domaine familial, récent vainqueur de la Sélection des Vins de Genève, portent l’appellation Premier Cru. Un atout que n’hésite pas à mettre en avant Jérôme Cruz, qui a rejoint son père il y a trois ans.

«Revenu sur le domaine en 2016, j’ai travaillé pendant deux ans avec des oenologues freelance, explique Jérôme Cruz. En 2018, j’ai décidé d’engager un oenologue qui ne travaille qu’au domaine. Je recherchais quelqu’un qui faisait du vin par passion et non par filiation». Ce sera Thibault Lefort. «Je ne viens ni d’une famille, ni d’une région liée au vin. Comme ma reconversion professionnelle était assez tardive, j’ai choisi d’étudier à Changins, la plus professionnalisante des écoles d’oenologie», précise ce natif d’Annecy qui a travaillé une année chez Manor, «afin de comprendre comment fonctionne le consommateur» et une année au Château du Crest, lauréat du Sanglier de Bronze en 2017. Cette distinction qui récompense la meilleure note de la Sélection des Vins de Genève semble suivre les pas de Thibault puisqu’en 2019, le fameux suidé a été attribué à la Mondeuse 2015 du Domaine de Beauvent.

«Encore un Premier Cru, rigole Jérôme Cruz, que nous avons élevé un an en barrique et laissé en bouteille le temps qu’il fallait pour qu’il soit à son apogée. Proposer des millésimes prêts à boire était déjà une préoccupation de mon père. Nous avons de la place et la volonté de proposer à nos clients les meilleurs vins possible, il n’y a donc pas à tergiverser!» A la volonté de ne présenter que des vins aboutis, la famille Cruz ajoute un soucis constant de récolter le meilleur raisin possible. «Nous travaillons beaucoup pour obtenir le plus beau raisin possible, poursuit celui qui a travaillé dix ans comme économiste avant de revenir sur le domaine familial. Les herbicides ont été abandonnés depuis douze ans et, l’an prochain, nous débuterons une certification en bio.» Un défi important pour un domaine de 17 hectares qui encave et commercialise l’intégralité de sa récolte auprès de la clientèle privée et surtout de la restauration. «Nous exportons aussi des volumes croissants en Belgique et au Danemark», poursuit Jérôme Cruz qui entend maintenant s’atteler à une rationalisation de sa gamme.

«Dans les années 1990, le nombre de cépages a explosé. Aujourd’hui, nous en cultivons seize et produisons plus de 35 vins. Cela pose des problèmes de gestion et de rupture des stocks, mais il est difficile d’enlever un produit de la gamme, car la clientèle suisse adore cette diversité.» Encore peu connus hors de Genève, les premiers crus des Cruz devraient gagner en notoriété dans les années à venir. «Nous ne faisions aucun concours à l’exception des Sélections des Vins de Genève. Ce sanglier, qui nous a permis de vendre notre Mondeuse en quelques jours, nous a fait réfléchir. L’an prochain, nous allons certainement inscrire nos vins dans d’autres compétitions.»

Domaine de Beauvent
Jérôme & Bernard Cruz
Rue de Bernex 265
1233 Bernex
Tél. +41 (0) 22 757 11 96
www.domainedebeauvent.com

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR