Découverte: Cave Hubert Germanier, Vétroz (VS)

Trio alpin pour vins cristallins

Texte: Alexandre Truffer

Offrant peut-être les meilleurs rapports qualité-prix du Valais, ce domaine discret a su marier le meilleur du Vieux-Pays, du Piémont et de la Savoie.

«Au début des années 2000, Didier Germanier a repris cette cave historique fondée dans les années 1940 par son grand-père et développée par son père, tous deux prénommés Hubert. Il a beaucoup amélioré le travail viticole afin de tirer le meilleur des quinze hectares travaillés par le domaine ainsi que des douze hectares cultivés par des fournisseurs fidèles. En 2012, il m’a engagé afin d’amener un style de vinification qui mette en valeur le potentiel obtenu à la vigne, explique Fabio Negri. D’un point de vue pratique, cela se traduit par des vinifications parcellaires (et ce pour la vingtaine de cépages du domaine) et la création de deux gammes – Grand Cru de Vétroz et Tête de Cuvée – où les vinifications se font sans sulfites (jusqu’à la mise en bouteilles) et avec des levures indigènes.» En parallèle, certains cépages – Sauvignon Blanc, Marsanne Blanche, Chardonnay, Gamaret, Muscat et Pinot Gris – ont disparu de l’encépagement. «Nous avons replanté du Fendant, car Didier Germanier estime que, à moyen terme, le Chasselas risque de manquer en Valais», ajoute cet œnologue originaire du Piémont qui a obtenu son bachelor à Milan, et son master à Bordeaux. Après avoir travaillé au pôle de recherche du groupe Rotschild et au Château Pape Clément, il est engagé en Savoie. C’est sur les bords du Léman, qu’il rencontre sa femme, ce qui le mène à chercher un travail en Valais. «J’ai été impressionné par le potentiel de la région et je me suis tout de suite très bien entendu avec Didier Germanier», explique ce perfectionniste qui peut désormais compter sur l’aide d’Aurélie Perroud. Cette œnologue d’origine savoyarde a rejoint la cave en 2017. «Son expertise nous a, entre autres, aidés à réussir après cinq ans d’essais une Amigne sèche qui réponde à nos exigences», poursuit Fabio Negri qui va désormais occuper une partie de son temps à la commercialisation des 250 000 cols mis chaque année sur le marché par la Cave Hubert Germanier.

«Historiquement, nous sommes très présents dans la restauration qui absorbe près de 70% de notre production», poursuit l’œnologue qui compte sur le bouche à oreille et le contact direct. Sans oublier des rapports qualité-prix excellents, à l’image de l’Humagne Blanche (vendue seize francs la bouteille) qui marie typicité, personnalité, élégance et potentiel de garde, comme l’a démontré la dégustation des trois derniers millésimes. De plus, Fabio Negri est conscient qu’il existe encore une marge de progression – en vinifiant sous bois son Pinot Noir Grand Cru afin d’affiner le profil un peu rustique de ce rouge dense et racé – et d’innovation, à l’image de son Johannisberg Hubertis, un vin orange (couleur obtenue grâce à la macération pelliculaire des raisins de Silvaner) qui ravira les amateurs de ce style très tendance.

Cave Hubert Germanier
Route Cantonale 96
1963 Vétroz
Tél. +41 27 346 12 60
www.cave-hubert-germanier.ch

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR