Sous le Signe de la Vigne

Année viticole

Crédit photo: gettyimages.ch, David Marchon, Siffert/weinweltfoto.ch, swisswine.ch, Regis Colombo, Mauler & Cie Sa

Chaque mois, des dizaines d’événements en lien avec la vigne, le vin et la dégustation ont lieu dans les régions viticoles helvétiques. Qu’elles rassemblent quelques amis ou des foules nombreuses, ces manifestations ont presque toutes été annulées en 2020 à cause de la pandémie. Au vu des incertitudes qui planent sur cette fin d’année et sur 2021, nous avons décidé de ne pas présenter d’agenda dans ce horssérie, mais plutôt de mettre en avant un calendrier œnotouristique divisé en douze étapes: une pour chaque mois de l’année. Certaines sont liées à des événements, comme les caves ouvertes, d’autres à des vins saisonniers, tels que le Non filtré et quelques-unes présentent aussi des lieux et des activités accessibles 365 jours par an. Toutes ont en commun de briller au firmament du goût.


Janvier

Non filtré

Le Neuchâtelois peu frileux

Avant de le servir, il faut renverser la bouteille pour donner un trouble uniforme au vin. Le Non filtré, cette spécialité créée dans les années 1970, est en train de se faire une place parmi les incontournables du vignoble suisse. Ce Chasselas, qui contient de fines lies en suspension, est commercialisé à partir du troisième mercredi de janvier. Il envahit alors les cafés et les restaurants de la région. Frais, gouleyant, primesautier, dévoilant des notes agréables d’agrumes, de fleurs blanches ou de fruits de la même couleur: le Non filtré est parfait pour découvrir le millésime de la meilleure des manières. Si ce blanc convivial possède un charme incomparable lorsque l’hiver bat son plein, sa vinification lui permet de défier le temps. Après trois ou cinq ans, un Non filtré oublié (que l’on évitera de secouer, car les lies auront formé un dépôt) fera merveille sur un fromage affiné ou un poisson de mer.

EN BREF

Une spécialité en croissance: +8% en 2020, + 16% en 2019. Deux dégustations publiques (de 17h à 20h), aussi conviviales que courues ont lieu à Neuchâtel (le troisième mercredi de janvier) et à La-Chaux-de-Fonds (le lendemain). 
www.neuchatel-vins-terroir.ch


Février

Trésors cachés

du Château de Villa

Ce manoir du 16e siècle est célèbre pour abriter une œnothèque exhaustive (près de 600 références à consommer sur place ou à emporter) des vins du Valais, un restaurant où la raclette et les produits du terroir sont élevés au rang d’objets d’art, et une annexe du Musée Valaisan de la Vigne et du Vin. Moins connue, la cave de garde du Château de Villa renferme quelques-uns des plus beaux trésors viticoles helvétiques. Une Syrah âgée d’une dizaine d’années d’un producteur très coté, un cépage oublié – comme le Eyholzer Roter ou la Grosse Arvine - vinifié par un unique producteur, ou une rare spécialité du siècle passé: voici les trésors qui sommeillent dans les profondeurs de cette étape incontournable de tout épicurien qui se respecte. Seconde bonne nouvelle pour les amateurs de vins suisses à leur apogée: non seulement, l’établissement sierrois offre une diversité inégalée, mais la politique de prix est également très raisonnable. 

EN BREF

Château de Villa | Rue Sainte-Catherine 4 | 3960 Sierre
Restaurant ouvert 365 jours par an de 10h30 à 23h.

Plat phare du Château, la raclette est servie sous forme de dégustation de cinq fromages AOP de cinq alpages différents. L’œnothèque (fermée entre 13h et 17h en semaine) renouvelle chaque quinze jours ses 20 crus au verre. 
www.chateaudevilla.ch


Mars

Joly séjour

dans les terrasses de Lavaux

Si vous avez toujours admiré les petites maisons vigneronnes des villages de Lavaux sans avoir jamais été invité dans l’une de ces demeures biscornues, souvent conçues il y a plus de deux siècles, la famille Joly, avec laquelle les téléspectateurs de l’émission Landfrauenküche ont fait connaissance en 2019, a de quoi réaliser vos rêves. Ce domaine traditionnel de Lavaux fait partie des pionniers de l’œnotourisme dans cette région inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Outre les dégustations commentées, Jacques et Aurélia Joly – créatrice d’une succulente soupe au Chasselas – animent une table d’hôtes qui propose une dizaine de fois par an des accords mets et vins hors du commun. Le très dynamique duo loue aussi un appartement de vacances au cœur du village de Grandvaux. Et pour que l’expérience reste inoubliable, les visiteurs peuvent devenir propriétaire d’un cep de vigne pendant dix ans. 

EN BREF

Cave Jacques und Aurélia Joly | Grand Rue 20 | 1091 Grandvaux

Caveau ouvert le vendredi de 16h à 19h et le samedi de 9h30 à 12h30. Appartement de vacances (3½ pièces à Grandvaux) pour un séjour de deux nuits à deux semaines.
www.cave-joly.ch 


Avril

Printemps radieux

Au pays du Pinot

Au 13e siècle, l’ordre des Hospitaliers installe une commanderie à Salquenen. Le village qui se développe autour des bâtiments construits par ces moines-soldats devient au 20e siècle la capitale du Pinot Noir helvétique et exporte ses rouges – sous les appellations Dôle et Pinot Noir – dans tout le pays. En 1988, il lance le premier Grand Cru du Valais. Ce label de qualité restrictif interdit la vinification en fût de chêne, afin de préserver l’élégance du plus noble des cépages rouges. Toutefois, les tonneaux ont aussi leur heure de gloire à Salquenen. En effet, fin avril, une course de barrique unique au monde est organisée dans les rues du village viticole situé au cœur du Parc naturel régional Pfyn-Finges. Baptisée «Printemps du vin», cette manifestation conviviale est aussi l’occasion pour les producteurs d’ouvrir leurs portes et de présenter le nouveau millésime.

EN BREF

Le Parc naturel régional Pfyn-Finges s’étend dans le Valais central, de Gampel à Sierre, de 500 jusqu‘à 4100 mètres d‘altitude. www.pfyn-finges.ch Toutes les informations sur le Printemps du vin, Salquenen et ses Grands Crus à base de Pinot Noir sont sur:www.salgesch.ch 


Mai

Quand la ville

rencontre la campagne

Chaque année, Genève se souvient qu’elle n’est pas qu’une métropole vivant au rythme des banques et de l’horlogerie. Entourant la Cité de Calvin, une campagne aussi bucolique que méconnue propose au gourmand, au gourmet et à l’épicurien des produits du terroir savoureux ainsi que des vins de caractère. Avec 1200 hectares de vignes, Genève est la troisième région viticole de Suisse. Il y a trente ans, les premières caves ouvertes y ont été inventées afin de faire se rencontrer public urbain et producteurs indépendants. Pendant une journée exceptionnelle, des dizaines de milliers de personnes sillonnent les villages viticoles à la découverte du nouveau millésime tout juste mis en bouteille. Parmi les spécialités les plus prisées, l’Esprit de Genève, un assemblage rouge où domine le Gamay qui reflète à la fois le climat très ensoleillé de la région et le savoir-faire des vignerons qui le produisent.

EN BREF

Pionnier des caves ouvertes, le canton de Genève a été imité par toutes les régions viticoles. Les dates de ces événements sont disponibles
sur les sites des offices de promotion cantonale et de Swiss Wine Promotion. Pour faire connaissance avec les différentes déclinaisons de l’Esprit
de Genève, une seule adresse: www.vinsdegeneve.ch


Juin

Voyage surprise

dans le Valais méconnu

Partir sans savoir où l’on va arriver et ce que l’on va vivre en chemin, c’est la définition même de l’aventure. C’est aussi le concept de Travelise (dont le nom est composé des mots anglais «voyage» et «surprise»), une agence de voyage helvétique qui vous propose de partir à la découverte d’un pays ou d’un canton. Pour le Valais Tour, l’accent est mis sur l’épicurisme: la mise en valeur du patrimoine œnologique et des produits du terroir fait intégralement partie de l’expérience. Mais entre une dégustation de Petite Arvine et un casse-croûte à base de gâteau du choléra, le minibus qui vous emmène s’arrêtera dans l’un des lieux insolites du Vieux-Pays. Se balader le long d’un bisse vertigineux, visiter le plus ancien monastère occupé d’Europe occidental, naviguer dans un lac souterrain ou jouer les funambules sur un pont suspendu à 200 mètres au-dessus d’une gorge: voici quelques-uns des défis que vous pourriez avoir à relever!

EN BREF

Le concept Valais Tour existe en trois formules différentes: une journée (195 francs par personne) découverte en minibus, le week-end qui permet d’ajouter une nuit d’hôtel au concept précédent (295 francs par personne) et le road-trip (990 francs par personne) qui dure cinq jours et où l’on conduit son propre véhicule. 
www.travelise.ch


Juillet

Les 300 enfants

des trois soleils

Lavaux, vignoble en terrasses inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité, méritait un lieu qui mette en valeur ce savoir-faire et ce patrimoine hors du commun. Depuis 2010, le Lavaux Vinorama accueille novices et passionnés. Des «balades culturelles et sensorielles» permettent de découvrir ce vignoble spectaculaire à pied ou en petit train (de Pâque à fin octobre). La visite se poursuit par le visionnage d’un film plusieurs fois primé qui raconte l’année viticole vue par l’une de ces familles de passionnés qui ont façonné Lavaux au cours des siècles. Enfin, la dégustation permet se familiariser avec le Chasselas, le cépage roi de la région, ou de s’enthousiasmer pour des spécialités cultivées de manières confidentielles sur quelques tablards illuminés par les trois soleils de Lavaux: le vrai, celui qui se reflète dans le lac et celui que réverbèrent les murs.

EN BREF

Lavaux Vinorama | Route cantonale 2 | 1071 Rivaz

300 vins à consommer sur place ou à l’emporter. Balades guidées à pied ou en train dans le vignoble (réservation obligatoire). Ouverts tous les jours de 10h30 à 20h (dimanche fermeture à 19h) du 1er mai au 31 octobre. Du 1er novembre au 30 avril: le Vinorama ferme lundi et mardi.
www.lavaux-vinorama.ch


Août

Œnoparc:

De la terre au verre

Avec ses murs en pierres sèches vertigineux et ses collines gorgées de soleil surplombées de châteaux médiévaux, Sion possède sans doute le vignoble le plus spectaculaire du Valais. Afin de mettre en valeur ce patrimoine, deux maisons historiques de la région – Varone Vins et Bonvin Les Domaine 1858 – ont créé l’Œnoparc, un complexe œnotouristique ultramoderne. Cet espace de dégustation où l’on peut s’initier à la dégustation comme aux mystères de l’œnologie sert aussi de point de départ à plusieurs balades. Les plus sportifs emprunteront un vélo électrique pour parcourir toute la vallée du Rhône tandis que les amateurs de mystère se lanceront sur «Les pas du Dahu», un Escape game qui a pour cadre le vignoble en terrasses de Clavau. Toutefois, la plupart des épicuriens suivront le bisse de Clavau avant de s’arrêter à la Guérite Brûlefer (pour une raclette) ou au Cube Varone (pour une truite en tartare).

EN BREF

Les Celliers de Sion | Route d’Italie 9 | 1950 Sion
Ouvert sept jours sur sept de 10h à 20h.

Présentation des offres œnotouristique de l’Oenoparc et des établissements associés (Guérite Brûlefer, Clos du Château, Cuve Varone et Guérite d’Uvrier) sur le site: www.celliers.ch


Septembre

Le Merlot

Tout nouveau, tout beau

Seul vignoble helvétique sur le versant sud des Alpes, le Tessin doit composer avec un ensoleillement généreux et des pluies abondantes. Ce climat maritime a favorisé le Merlot, arrivé après la crise du phylloxéra, il y a un peu plus d’un siècle. Parfois vinifié en blanc, souvent élevé en barrique, ce rouge donne naissance à quelquesunes des plus prestigieuses cuvées du pays. Les aficionados se retrouvent chaque année en septembre au Palais des Congrès de Lugano afin de déguster les cuvées qui viennent de quitter les barriques pour être mises en bouteilles (ce qui explique qu’en 2019 on dégustait le millésime 2017). En ces temps quelques peu troublés, les amoureux du Merlot peuvent aussi envisager une visite à la Casa del Vino Ticino (un ancien moulin près de Chiasso) ou dans l’une des caves grandioses que les producteurs tessinois ont fait dessiner par des architectes renommés

EN BREF

Le Merlot occupe 80% d’un vignoble qui s’est agrandi de 20% en vingt ans. Toutes les informations sur le vignoble tessinois, y compris la Presentazione dell’annata sont disponibles sur le site de l’office de promotion de la région viticole italophone: www.ticino.ch


Octobre

La truffe

L’or noir du nord

Les amateurs de bonne chère savent que la région la plus savoureuse (mais peutêtre pas la plus réputée) de la Suisse est le Nord vaudois. On peut y apprécier les poissons des lacs de Neuchâtel et de Morat, oublier toute prudence diététique avec les gâteaux – sucrés et salé – du Vully et rencontrer les vignerons offrant les meilleurs rapports qualité-prix du pays. Si le Vully propose des spécialités blanches remarquables comme le Traminer et le Freiburger, les Côtes de l’Orbe et Bonvillars ont fait leur réputation avec des rouges opulents à base de Gamaret, de Merlot, de Garanoir, de Mara ou de Gamay. Soyeux, juteux et croquants, ces vins accompagnent avec bonheur l’«or noir du Nord», la truffe – la truffe de Bourgogne (tuber uncinatum) domine, mais les truffes noires et blanches sont aussi présentes - qui a trouvé dans les forêts de la région un terroir particulièrement adapté. 

EN BREF

Bonvillars (190 ha), Côtes de l’Orbe (170 ha) et Vully (150 ha) composent le Nord vaudois. Le site du marché aux truffes de Bonvillars (www.marche-truffes-bonvillars.ch)  présente toutes les informations sur cet événement unique. Pour s’initier à la truffe suisse, une adresse de référence: www.truffesuisse.ch


Novembre

Les premiers

pas du nouveau millésime

Au cœur de l’appellation d’origine contrôlée La Côte, les villages de Begnins, Bursins, Luins et Vinzel se nichent dans une mer de vignes qui fait face au Léman. Dans ce vignoble spectaculaire les vignerons cultivent du Chasselas, du Chardonnay, du Pinot Noir, du Gamaret, du Savagnin Blanc, du Divico, du Gamay et plusieurs dizaines d’autres cépages qu’ils présentent dans leur caveau, niché au cœur de Luins. Chaque année, une vingtaine de producteurs organise aussi un week-end festif début novembre. Animations musicales, casse-croûtes savoureux, balades en petit train ou à pied et, bien entendu, dégustation des vins sont à l’honneur. Et si l’événement est appelé «A la Découverte du Bourru», c’est aussi parce les producteurs font exceptionnellement goûter le vin nouveau – en cours de fermentation et donc faiblement alcoolisé – traditionnellement appelé «le Bourru».

EN BREF

Caveau des Vignerons de Luins-Vinzel | Route de l’Etraz 1 | 1184 Luins

Le caveau est ouvert tous les week-ends et jours fériés de fin janvier à mi-décembre. Ve et sa: 17h à 21h30. Di et jours fériés: 10h30 à 12h30 et 16h30 à 20h.
www.caveau-luins-vinzel.ch


Décembre

Mystéres

de la bulle

Leurs bulles délicates font des effervescents le vin incontournable des grandes occasions. Si les mousseux les plus connus viennent souvent de pays voisins, le canton de Neuchâtel possède une longue tradition de bulles de qualité. Afin de découvrir ce patrimoine, une excursion au Prieuré Saint Pierre s’impose. Les caves de ce monastère du 6e siècle accueillent en effet depuis 190 ans les meilleures cuvées de la famille Mauler. La visite et le film de présentation permettent de comprendre les mystères de «la méthode traditionnelle». Après avoir découvert quels sont les défis à relever afin de créer et de conserver une bulle fine et élégante, la dégustation de divers bruts dans ce bâtiment au patrimoine exceptionnel permettra d’allier la théorie à la pratique. Et si votre soif (d’apprendre) n’est pas étanchée, la Maison de l’Absinthe vous attend à quelques rues de là.

EN BREF

Mauler & Cie Sa | Le Prieuré St-Pierre | 2112 Môtiers

La visite guidée de 1h30 comprend la projection d’un film (en français, allemand ou anglais) et une dégustation. Jusqu’à fin 2020, les visites sont interdites pour raisons sanitaires et remplacées par une offre alliant film et dégustation
www.mauler.ch

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR

VINUM-Newsletter

Erhalten Sie das Neuste von VINUM direkt in Ihre Inbox!

JETZT ABONNIEREN