12. Grand Prix du Vin Suisse

Envolée helvète

Auteurs: Thomas Vaterlaus, Alexandre Truffer, Photos: Siffert / weinweltfoto.ch, JCRoh / Flaction, Delphine Clément

Bien que les vignerons aient dû faire face au gel et à la grêle en 2017, entraînant les plus maigres récoltes de ces 40 dernières années, cette édition du Grand Prix du Vin Suisse a tout de même enregistré une légère hausse des vins présentés. Preuve que ce concours jouit aujourd’hui d’un grand prestige auprès des viticulteurs suisses. En dépit des conditions difficiles rencontrées en 2017, ainsi qu’en 2016, la qualité des vins mérite d’être qualifiée d’«outstanding». Dans les pages suivantes, nous vous présentons les lauréats et lauréates du plus grand concours viticole de Suisse, organisé par VINUM et l’association VINEA. Découvrez les 80 meilleurs vins suisses, déjà disponibles sur le marché.

 

Domaine de l’année 2018

Adrian & Diego Mathier 

Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)

Lorsque Diego Mathier, son épouse Nadia et son maître de chai Cédric Leyat sont venus chercher le prix spécial remis au «Domaine de la décennie» il y a deux ans lors du gala du Grand Prix du Vin Suisse, le domaine emblématique de Salquenen semblait être au sommet de son art. Aucun autre domaine n’avait engrangé autant de victoires et de places de podium au cours des dix premières années d’existence du plus grand concours viticole de Suisse. Beaucoup imaginaient à l’époque que Diego Mathier se retirerait du Grand Prix, car il semblait presque impossible de connaître une réussite encore plus éclatante. Pourtant, il a continué à participer au Grand Prix et sa domination sur les autres concurrents est telle que le superlatif «spectaculaire» peine à la décrire. En effet, le domaine l’a emporté dans pas moins de trois catégories («Vins blancs purs», «Assemblages blancs» et «Assemblages rouges»). Mais pas seulement: dans les catégories des assemblages rouges et blancs, le domaine occupe non pas une, mais deux places du podium, une première sur les douze années d’existence du Grand Prix. A cela s’ajoute le «Prix Vinissimo Blanc» remis au vin blanc préféré du jury.

Pour connaître les clés de cette réussite, il faut se rendre au domaine, de préférence au moment des vendanges. Le vigneron de 48 ans est toujours au cœur de l’action, à savoir à la réception du raisin, tandis que devant lui, se forme une ligne de tracteurs, de fourgonnettes et de remorques, qui s’étire de la gare à l’église du village. Mathier examine tous les raisins en personne et décide dans quelle sélection de qualité ils doivent être placés. Rien que pour le Pinot Noir, l’équipe recourt à six sélections différentes au plus fort des vendanges. Pourquoi s’en charge-t-il lui-même ? «D’une part parce que je connais toutes les parcelles de nos principaux fournisseurs. Et d’autre part – et plus important encore – parce qu’il s’agit d’un signe fort, d’un symbole même, lorsque le patron réceptionne le vin en personne. Nos vignerons savent que je suis exigeant. Et je dois être exigeant. Après tout, nos clients le sont aussi!»

130 hectares encavés
Aujourd’hui, le domaine Nouveau Salquenen d’Adrian & Diego Mathier encave le raisin de quelque 130 hectares de vignes. Il en possède 48 hectares et exerce une influence notable sur le travail en vigne de 50 autres hectares. Malgré ces chiffres considérables, Diego Mathier explique l’amélioration constante de la qualité – déjà impressionnante – de ses grands vins par l’implication de son équipe restreinte dont son épouse Nadia et le maître de chai Cédric Leyat font partie. C’est son père qui a en quelque sorte «légué» le maître de chai âgé aujourd’hui de 54 ans à Diego Mathier, à sa reprise du domaine en 2001. Ils travaillent ensemble depuis 17 ans maintenant et se complètent à merveille.

Pleins phares sur le Pinot
«Nous avons la vigne dans le sang et c’est ce qui nous fait avancer malgré tout le stress», explique Diego Mathier. Et cela se sent. Notamment lors des fameuses «soirées entre hommes». La dernière soirée était consacrée aux Premiers Crus de Bordeaux des prétendues mauvaises années. «Je me suis rendu compte que le millésime 2000 est pour moi la meilleure année de ces dernières décennies à Bordeaux», affirme-t-il. Ce genre de constatations a toujours des répercussions sur son travail au domaine. Rien d’étonnant à ce que le Merlot Nadia Mathier 2015 ait été élu l’an dernier meilleur Merlot de Suisse par le panel professionnel de VINUM. Et concernant le Grand Prix du Vin Suisse, lui reste-t-il d’autres objectifs à atteindre? «Oui, je vais tout faire pour tenter de m’imposer un jour dans la catégorie Pinot Noir avec mon meilleur Pinot, l’Ambassadeur des Domaines Diego Mathier.»

Vins blancs purs

1re place
Adrian & Diego Mathier, Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)
Heida Les Pyramides 2016, AOC Valais
www.mathier.com

2e place
Cave Defayes et Crettenand, Leytron (VS)
Petite Arvine 2017, AOC Valais
www.defayes.com

3e place​​​​​​​
Provins Valais, Sion (VS)
Petite Arvine Maître de Chais 2017, AOC Valais
​​​​​​​www.provins.ch​​​​​​​

Assemblages blancs

1re place
Adrian & Diego Mathier, Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)
Ambassadeur des Domaines Diego Mathier 2016, AOC Valais
www.mathier.com

2e place​​​​​​​
Aagne Familie Gysel, Hallau (SH)
Pinot Blanc Chardonnay 2016, AOC Schaffhausen
www.aagne.ch

3e place​​​​​​​
Adrian & Diego Mathier, Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)
Ambassadeur des Domaines Diego Mathier 2015, AOC Valais
​​​​​​​www.mathier.com​​​​​​​

Assemblages rouges

1re place
Adrian & Diego Mathier, Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)
Cuvée Rouge Rosmarie Mathier 2015, AOC Valais
www.mathier.com

2e place​​​​​​​
Adrian & Diego Mathier, Nouveau Salquenen, Salgesch (VS)
Folissimo 2015, AOC Valais
​​​​​​​www.mathier.com

3e place​​​​​​​
Caves de Chambleau, Colombier (NE)
Métissage 2016, AOC Neuchâtel
​​​​​​​www.chambleau.ch​​​​​​​

Vins mousseux

Bulle de terroir

Flaction Vins Saint-Pierre-de-Clages (VS)

Avec sept finalistes dont cinq millésimés des années 2011 à 2016, la catégorie des effervescents affichait un niveau exceptionnel. Finalement, c’est l’È BOÈ 2013 – mot qui signifie la bulle en patois – qui s’impose devant deux anciens vainqueurs de la catégorie. Cet effervescent élaboré en méthode traditionnelle est un Chardonnay pur qui fait partie des «créations», les cuvées haut de gamme vinifiées par Cédric Flaction et son équipe où l’on retrouve entre autres son Lo Grafion ou son Torpa. Reconnaissable au signe cabalistique (qui est en fait la marque d’un tailleur de pierre de l’époque médiévale), la cave Flaction Vins est installé depuis une dizaine d’années à Saint-Pierre-de-Clages où elle vinifie les raisins de 17 hectares. A noter que cette cave s’est aussi fait connaître par son vin des apprentis, baptisé Lo Chaï, qui permet aux jeunes cavistes en formation de se faire la main sur une cuvée originale dont le volume n’a rien d’anecdotique.
www.flaction.ch 

1re place
Flaction Vins, St-Pierre-de-Clages (VS)
È Boè 2013, AOC Valais
www.flaction.ch

2e place​​​​​​​
Cave Châtenay-Bouvier SA, Boudry (NE)
Bouvier Brut 2014, AOC Neuchâtel
​​​​​​​www.chatenay.ch

3e place​​​​​​​
Mauler & Cie, Môtiers (NE)
Cuvée Bel Héritage Millésime 2012, Vins de Pays Suisse
​​​​​​​www.mauler.ch

Chasselas

«La Côte» pure

Cave de Jolimont Rolle (VD)

Le village d’Etoy, non loin de Morges, abrite bien un château, qui ressemble plus à une maison de maître depuis que sa tour médiévale a disparu, mais le Chasselas du domaine était lui, jusqu’à aujourd’hui, presque totalement inconnu. Travaillé par le vigneron Christian Dupuis de Féchy et vinifié par Thierry Ciampi, ce lauréat est encavé par la Cave de Jolimont. Cette entité de la maison Schenk élabore des vins pour le compte de cavistes, de négociants et des grandes surfaces. L’an passé déjà, elle avait placé l’une de ses marques phares, l’As de Cœur, dans les nommés de la catégorie Assemblages Blancs du concours national. Bénéficiant du professionnalisme qui est la marque de fabrique du plus important groupe viticole du pays, ce Chasselas primé pour son équilibre et sa typicité n’est commercialisé que dans les magasins (une centaine disséminées dans tout le pays) de l’entreprise Otto’s, plus connue en Romandie sous le nom d’«Otto le soldeur».
www.schenk-wine.ch

Un Lavaux multiculturel

Bourgeoisie de Fribourg Freiburg (FR) 

Les Bourgeois de Fribourg ont investi dans le vignoble de Lavaux au 14e siècle déjà. Aujourd’hui, huit vins sont produits sur les près de six hectares qui composent les vignes de l’Hôpital. Régulièrement médaillés, les vins de ce discret domaine intercantonal sont à nouveau vinifiés dans les locaux historiques de l’entreprise depuis 2011, année qui a vu la rénovation de la cuverie et l’arrivée d’un nouvel œnologue, Françoise Meylan. A partir de cette date les Chasselas de la cave – Epesses, Dézaley et Riex Blanc – ont commencé à se distinguer dans les compétitions cantonales, nationales et internationales. La victoire du Riex 2017 dans l’une des catégories les plus disputées du Grand Prix du Vin Suisse sonne comme la confirmation de l’excellente collaboration entre les différents acteurs de l’un des plus anciens domaines helvétiques. A noter que la cave de Riex abrite un splendide carnotzet qui offre un panorama exceptionnel sur Lavaux, les Alpes et le Léman.
www.ville-fribourg.ch 

1re place
Cave de Jolimont, Mont-sur-Rolle (VD)
Château d’Etoy 2017, AOC La Côte
www.schenk-wine.ch

1re place​​​​​​​
Bourgeoisie de Fribourg, Fribourg (FR)
Chasselas Riex 2017, AOC Lavaux
​​​​​​​www.ville-fribourg.ch

3e place​​​​​​​
Cave du Consul, Perroy (VD)
Bérollon Le Consul 2017, AOC La Côte
​​​​​​​www.caveduconsul.ch​​​​​​​

Müller-Thurgau

Un Müller au firmament

DiVino (Volg Weinkellereien) Winterthur (ZH)

Avec ses sols argileux et riches en calcaires, le village vigneron argovien de Tegerfelden dans la partie inférieure de la vallée de l’Aar semble être prédestiné à la culture de cépages bourguignons. Pourtant, le Müller-Thurgau, encore appelé ici Riesling-Sylvaner, n’est pas en reste. Le cru des VOLG Weinkellereien, qui allie à merveille une ampleur fruitée et une fraîcheur animée, en est la preuve flagrante. La VOLG est un poids-lourd de la viticulture alémanique, qui vinifie le raisin de 240 hectares répartis sur 78 communes. Bien que 25 cépages soient cultivés en tout, le Müller-Thurgau occupe le premier rang. Travaillé rapidement et sans fermentation malolactique, il promet un plaisir inégalé à la dégustation. L’équipe d’œnologues s’est sentie poussée des ailes depuis l’acquisition de la nouvelle cave high-tech à Winterthour-Wülflingen en 2017 et réussit à capturer comme jamais le fruit primaire délicat sans le dénaturer. 
www.divino.ch

1re place
DiVino, Winterthur (ZH)
Tegerfelden Riesling-Silvaner 2017, AOC Aargau
www.divino.ch

2e place​​​​​​​
Siebe Dupf Kellerei, Liestal (BL)
Riesling-Sylvaner Siebe Dupf 2017, Vin de Pays Suisse
​​​​​​​www.siebe-dupf.ch

3e place​​​​​​​
Weingut Nadine Saxer, Neftenbach (ZH)
Nobler Weisser 2017, Vin de Pays Suisse
www.nadinesaxer.ch​​​​​​​

Rosés et Blancs de Noirs

Au pays du bon rosé

Domaine de la Brazière Tartegnin (VD) 

L’histoire de cette cave de Tartegnin, l’un des deux à remporter une catégorie au concours national, débute en 1970 lorsque Albert Paschoud doit quitter son domaine de Lutry qui se trouve sur le tracé de l’autoroute pour s’installer au cœur de La Côte. En 1989, Marlyse et Serge Dentan reprennent cette exploitation familiale de 5,7 hectares qu’ils agrandiront d’un demi-hectare treize ans plus tard. Auxerrois, Chardonnay, Charmont, Merlot, Gamaret, Garanoir et Diolinoir sont les cépages minoritaires d’une exploitation dont l’encépagement respecte la tradition vaudoise. Ainsi, le Gamay arrive sur la troisième marche du podium après le Chasselas et le Pinot Noir. C’est lui qui, vinifié sans cuvage et avec une petite pointe de gaz carbonique, donne ce rosé friand, fruité et élégant qui s’impose dans la catégorie la plus branchée et la plus estivale du Grand Prix des Vins Suisses devant des classiques de tout le pays.
www.braziere.ch

1re place
Domaine de la Brazière, Tartegnin (VD)
Domaine de la Brazière 2017, AOC La Côte
www.braziere.ch

2e place
Badoux Vins, Aigle (VD)
Aigle les Murailles Rosé 2017, AOC Chablais
​​​​​​​www.badoux-vins.ch

3e place​​​​​​​
Chiericati Vini, Bellinzona (TI)
Confessore 2017, DOC Ticino
​​​​​​​www.chiericati.ch​​​​​​​

Gamay

Beau ramage

Domaine de Chantemerle Tartegnin (VD) 

Il y a deux ans, Nicolas Jaccoud terminait deuxième de la catégorie Pinot Noir du Grand Prix du Vin Suisse. Aujourd’hui, celui qui a commencé à travailler en 2000 sur un domaine créé en 1915 (et qu’il a repris l’année de son centenaire) s’impose dans les Gamay. Installée dans une ancienne dîmerie (une résidence où était perçue et conservée la dîme, l’équivalent de l’impôt actuel sur le revenu) bernoise dépendant du Château de Bursins, la famille Jaccoud travaille dix hectares répartis sur les communes de Tartegnin et de Gilly. Quinze cépages, dix-sept vins, une production commercialisée presque dans son intégralité en bouteille, une présence dynamique en Suisse alémanique et une présence régulière au plus haut niveau des compétitions helvétiques: nul doute que cette cave compte parmi les «jeunes» pousses à suivre de près. Et ce, d’autant plus, que les vins, affichent des rapports qualité-prix tout simplement exceptionnels.
www.tartegnin.com

Au sud du Léman

Domaine La Vigne Blanche Cologny (GE)

Originaire du canton de Vaud, la famille Meylan s’est installée à Cologny, un village genevois connu aujourd’hui pour abriter ambassades et résidences de diplomates, au début du 20e siècle. Roger, qui représente la troisième génération, plantera dans les années 1970 Chasselas et Gamay sur les coteaux avoisinant ce domaine agricole. Aujourd’hui, les 7,5 hectares de vignes travaillées par Sarah, la fille de Roger, accueillent quatorze cépages dont du Merlot, du Gamaret, du Sauvignon Blanc ou encore de l’Aligoté. Néanmoins, la représentante de la quatrième génération qui a repris le domaine en 2014 n’a rien oublié de ses classiques puisque c’est avec le plus traditionnel des rouges qu’elle s’impose. Et ce, deux ans après avoir échoué au pied du podium avec ce même Gamay mais du millésime 2015. A noter que le Domaine La Vigne Blanche marie 25 hectares de terres agricoles travaillées en bio à son vignoble cultivé selon les principes de la biodynamie depuis 2016.
www.lavigneblanche.ch

1re place
Domaine de Chantemerle, Tartegnin (VD)
Domaine de Chantemerle 2017, AOC La Côte
www.tartegnin.com

1re place​​​​​​​
Domaine de la Vigne Blanche, Cologny (GE)
Gamay La Vigne Blanche 2017, AOC Genève
www.lavigneblanche.ch

3e place​​​​​​​
Les Frères Dubois, Cully (VD)
Dézaley Grand Cru – Versailles 2016, AOC Dézaley
​​​​​​​www.lfd.ch​​​​​​​

Prix Bio

Un Chasselas victorieux

Domaine de Miolan Choulex (GE)

Six ans après avoir remporté le Prix Bio du Grand Prix du Vin Suisse avec son Gamaret 2011, Bertrand Favre récidive avec un Chasselas non filtré du millésime 2017. Ce vigneron discret de Choulex, sur la rive sud du lac, fait partie des pionniers de l’agriculture biologique du canton de Genève. Certifié depuis 2007, ce domaine de 60 hectares a pratiqué de tout temps – ce qui dans ce cas précis signifie la fin du Moyen-Âge (on parle de 1353 pour la création de l’exploitation et de 1422 pour les premières mentions écrites de la culture de la vigne) – une agriculture mixte. Cultures maraîchères et céréales côtoient donc les Muscat, Sauvignon Blanc, Scheurebe, Garanoir et autre Cabernet. Proposant une large gamme de vins qui inclut des effervescents, comme la brillante Etoile de Miolan (à base de Gewürztraminer), des vins doux et des assemblages élevés en barrique, Bertrand Favre revendique une approche biodynamique de l’agriculture. www.domainedemiolan.ch 

Merlot

Envolée cantonale

Azienda Agraria Cantonale di Mezzana Coldrerio (TI)

C’est ici que bat le cœur de l’agriculture tessinoise. Si Mezzana forme les futurs agriculteurs tessinois, l’Azienda Agraria Cantonale montre aussi tout ce que le terroir tessinois peut produire sur sa surface d’exploitation de 63 hectares: lait, fromage, miel, jus de pomme, fruits, légumes... Mais le vin est le premier ambassadeur du domaine. Dix hectares sont consacrés à l’élaboration de vins de caractère, qui n’ont cessé de gagner en qualité ces dernières années, depuis que le directeur du domaine Daniele Maffai et le jeune œnologue Nicola Caimi sont aux commandes. Leur vin phare et lauréat au Grand Prix est le Ronco issu d’une parcelle abrupte en terrasse, composée de ceps sexagénaires de Merlot. Les sols argilo-calcaires donnent naissance à un grand vin, qui mûrit 14 à 16 mois en chêne neuf et truste les plus hautes marches des podiums depuis quelques années, que ce soit lors du Mondial du Merlot, de l’Internationale Weinprämierung Zürich (IWPZ) ou du Grand Prix du Vin Suisse.  
www.mezzana.ch

1re place
Azienda Agraria Cantonale di Mezzana, Coldrerio (TI)
Ronco 2016, DOC Ticino
www.mezzana.ch

2e place​​​​​​​
Fratelli Meroni, Biasca (TI)
Le Pergole 2015, DOC Ticino
www.fratellimeroni.ch

3e place​​​​​​​
Cantina Pelossi, Pazzallo (TI)
Lamone – Tenuta Colle di San Zeno Merlot Riserva 2015, DOC Ticino
​​​​​​​www.viticoltori.ch​​​​​​​

Gamaret, Garanoir et Mara

La Côte confirme

Cave de la Côte Tolochenaz (VD)

Arborant désormais le pavillon unique de Cave de la Côte, cette coopérative lémanique que l’on a connue sous les dénominations d’Uvavins ou de Cave Cidis, peut compter sur son œnologue Rodrigo Banto pour élaborer des cuvées de compétition. En effet, rares sont les domaines à afficher une telle régularité dans les compétitions nationales et internationales. Après avoir remporté le Mondial du Chasselas avec sa «Montoise» en juin passé, l’entreprise dirigée par Julien Hoefliger s’adjuge non seulement cette catégorie qui regroupe les triplés nés du mariage entre le Gamay et du Reichensteiner Blanc, mais remporte également le prix Vinissimo Rouge 2018 qui distingue le meilleur des rouges de la compétition, toutes catégories confondues. Une belle performance pour cette Réserve élevée en barrique qui présente, avec son bouquet expressif, ses tanins enrobés, son aromatique opulente et sa finale harmonieuse, un profil résolument chaleureux.
www.cavedelacote.ch

1re place
Uvavins – Cave de la Côte, Tolochenaz (VD)
Gamaret Réserve Collection Inspiration 2015, AOC La Côte
www.cavedelacote.ch

2e place​​​​​​​
Cave Colline de Daval, Sierre (VS)
Gamaret de Sierre 2016, AOC Valais
​​​​​​​www.collinededaval.ch

3e place​​​​​​​
Domaine de Miolan, Choulex (GE)
Garanoir 2017, AOC Genève
​​​​​​​www.domainedemiolan.ch​​​​​​​

Vins rouges purs

Un Cornalin d’anthologie

Domaine Jean-René Germanier Vétroz (VS)

Cépage particulièrement difficile à cultiver, le Cornalin ne laisse que rarement indifférent. Il déçoit ou enthousiasme. Le Champmarais du Jean-René Germanier et Gilles Besse se classe sans aucun doute dans la seconde catégorie. Fermenté et élevé sous bois avant de patienter quelques saisons en cave pour n’être commercialisé qu’une fois sa délicate adolescence terminée, ce rouge se révèle puissant, fruité, complexe et séduisant. Si le millésime 2011 n’avait été que nommé au Grand Prix du Vin Suisse 2015, le 2014 a su faire l’unanimité dans l’une des catégories les plus disputées de la compétition nationale. Une récompense qui confirme la maîtrise atteinte par cette entreprise valaisanne, qui encave le raisin d’une centaine d’hectares, dans la vinification des spécialités rouges. Reconnu pour la qualité et la régularité de ses marques phares comme Cayas, Mitis ou Champmarais, le domaine attire aussi désormais l’attention avec ses cuvées bio.
www.jrgermanier.ch

1re place
Domaine Jean-René Germanier, Vétroz (VS)
Cornalin de Champmarais 2014, AOC Valais
www.jrgermanier.ch

2e place​​​​​​​
Cave St-Pierre, Chamoson (VS)
Réserve des Administrateurs Humagne Rouge 2017, AOC Valais
www.saintpierre.ch

3e place​​​​​​​
Cave La Romaine, Flanthey (VS)
Cornalin Grande Réserve 2015, AOC Valais
​​​​​​​www.cavelaromaine.com​​​​​​​

Pinot Noir

Avanti, Levanti!

Von Salis Landquart (GR)

Andrea Davaz est le «touche-à-tout» de la scène viticole grisonne. Vigneron enthousiaste et habile entrepreneur, l’homme a su fonder un véritable empire au cours des deux dernières décennies. Il crée la société Von Salis AG en 1994 avec deux amis. L’entreprise qui emploie aujourd’hui 20 personnes fait figure de négociant au sens classique du terme sur le modèle bourguignon. Elle encave le raisin de 60 producteurs pour produire des vins de «village» classiques, mais aussi et surtout de véritables pépites, incarnées par les crus de parcelles sélectionnées, comme ce «Levanti» de Maienfeld, primé au Grand Prix. La parcelle «Levanti» est bien connue des puristes, car elle a été cultivée pendant de nombreuses années par Elly Süsstrunk, la «Grande Dame» de la viticulture grisonne. Aujourd’hui entretenus par Uwe Schneider, ancien brasseur munichois devenu vigneron grison, les ceps, quinquagénaires pour certains, plongent leurs racines dans des sols caillouteux.
www.vonsalis-wein.ch

1re place
Von Salis, Landquart (GR)
Levanti Maienfeld 2016, AOC Graubünden
www.vonsalis-wein.ch

2e place​​​​​​​
Les vins Porret, Cortaillod (NE)
Pinot Noir Cortaillod 2016, AOC Neuchâtel
​​​​​​​www.caveaudecortaillod.ch

3e place​​​​​​​
Weingut Alter Berg, Tegerfelden (AG)
Tegerfelden Pinot Noir Barrique Alter Berg 2015, AOC Aargau
​​​​​​​www.weingut-alter-berg.ch​​​​​​​

Vins avec sucre résiduel

Or d’hiver

Maison Gilliard Sitten (VS)

Connue pour ses marques, comme la Dôle des Monts ou le Fendant les Murettes, cette entreprise valaisanne a regroupé depuis une dizaine d’années ses spécialités élevées en barriques dans la gamme Les Tonneliers. Signés par Hansueli Pfenninger, l’œnologue responsable de cette cave historique depuis 2008, ces vins montrent le savoir-faire d’une maison qui possède quelques-uns des plus beaux vignobles du Valais. Emblématique de cette maîtrise viticole et œnologique, le Soleil de Minuit est un Ermitage (issu du cépage Marsanne Blanche) surmaturé sur souche, récolté une nuit de décembre (une fois que les grains ont été métamorphosés par l’action successive du foehn, du froid et du botrytis) et vinifié selon le cahier des charges de la Charte Grain Noble ConfidenCiel (ce qui implique un élevage d’un an en barrique). Opulent et généreux, ce liquoreux possède – à l’image de tous les grands vins doux du monde – un potentiel de garde qui se compte en décennies.
www.gilliard.ch

1re place
Maison Gilliard, Sion (VS)
Tonneliers Soleil de Minuit 2016, AOC Valais
www.gilliard.ch

2e place​​​​​​​
Domaine des Muses, Sierre (VS)
Petite Arvine Flétrie Classique 2014, AOC Valais
​​​​​​​www.domainedesmuses.ch

3e place​​​​​​​
Cave des Remparts, Saillon (VS)
Malvoisie Flétrie 2016, AOC Valais
​​​​​​​www.cavedesremparts.ch​​​​​​​

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR