Walenstadt

Au paradis du bio suisse

Texte: Thomas Vaterlaus, photos: Hans-Peter Siffert

Pas moins de trois familles de vignerons de Walenstadt sont reparties avec un prix lors de cette édition du Concours Vin Bio Suisse de VINUM et Bio Suisse. Plus de 60% des vignes situées à l’extrême-est du lac de Walenstadt sont déjà certifiés bio. Et trois vignerons élèvent exclusivement des vins bio dans la petite ville, faisant de Walenstadt la première ville du vin bio de Suisse! 

Quoi de mieux que de découvrir l’envoûtant Saphira au bord du lac de Walenstadt d’un bleu intense? Surtout lorsque l’eau oscille entre le turquoise et le cyan. De l’autre côté du lac, les prairies des Préalpes se parent d’un vert resplendissant, et derrière se dressent des montagnes bleu-gris: des nuances chromatiques qui évoquent Tahiti ou la Nouvelle-Zélande. Le paysage est encore plus spectaculaire quand on se retourne. Les parois abruptes des Churfirsten percent le ciel bleu à plus de 1000 mètres d’altitude… «Devant nous, les mers du Sud et derrière le Machu Picchu», comme les vignerons aiment à décrire le décor où naissent leurs impressionnants crus bio. A l’instar du Saphira mentionné plus haut, un blanc élevé en barrique par Bosshart + Grimm à partir de la variété résistante éponyme. C’est le grand vin blanc de ce domaine, qui évoque de par son ampleur et son acidité aguichante un Chardonnay riche au goût de «Nouveau Monde» et constitue un savoureux emblème du «New Spirit du lac de Walenstadt». La région compte quinze hectares de vignes, dont dix sont aujourd’hui cultivés dans le respect des règles biologiques. Plus impressionnant encore: tous les vins, élevés et mis en bouteille dans les trois caves de Walenstadt, sont bio. Bruno Bosshart et Marco Casanova, les précurseurs de ce mouvement, sont convaincus que toutes les vignes seront bientôt cultivées en bio ici. L’ascension de la petite ville de 5500 habitants au rang de métropole du vin bio a de quoi surprendre. Le climat, bien qu’un peu moins chaud, ressemble à celui de la Bündner Herrschaft des Grisons, mais les précipitations (1400 millimètres par an et par mètre carré) sont beaucoup plus élevées. Ce mélange de chaleur et d’humidité rappelant les conditions du Tessin forme un terreau dangereux pour les maladies cryptogamiques. Malgré tout, l’agriculture biologique contrôlée donne un nombre croissant de vins d’un niveau de qualité impressionnant. 

La Mecque du vin bio
C’est à Bruno Bosshart, aujourd’hui âgé de 60 ans, qu'il faut créditer le miracle viticole bio de Walenstadt. En 1982, cet artiste activiste décide de quitter Zurich, secouée par des émeutes, pour «émigrer» dans la paisible bourgade de Quinten, accessible uniquement par bateau depuis la rive nord-est du lac de Walenstadt, où il se lance dans l'élevage bovin. Il tombe dans la viticulture par hasard en 1985 lorsqu’il se voit proposer de cultiver une parcelle de vigne. C’est le début d’un projet viticole durable des plus singuliers: certains cépages classiques très exigeants, comme le Sauvignon Blanc ou le Pinot Noir, poussent à proximité du domaine, tandis que les parcelles plus éloignées, situées pour la plupart à Quinten, sont dédiées aux variétés hybridees ou résistantes. Cet équilibre entre variétés nobles  et cépages robustes permet à la cave Bosshart + Grimm de produire aujourd’hui de grands vins sous le label bio. La scène viticole prend un nouvel essor en 2015, lorsque Marco Casanova, aujourd’hui âgé de 50 ans, qui avait transformé le domaine Cicero aux Grisons en un domaine d’exception avec l’aide de feu Thomas Mattmann, s’installe ici pour lancer son projet CasaNova Wein Pur, qu’il mène avec son épouse Eleni. Le couple exploite leurs cinq hectares de vignes dans le respect de la biodynamie selon les principes du label Demeter. C’est ainsi que Walenstadt est devenue la Mecque de la viticulture bio en Suisse. Il s’agit d’ailleurs de la destination idéale pour tous ceux qui souhaitent découvrir une culture durable dans un cadre magnifique. Le climat chaud, où mûrissent figues et kiwis, s’apprécie surtout au bord de la vaste plage ou sur les sentiers longeant les rives. Il arrive de voir des base-jumpers se jeter dans le vide depuis le Hinterrugg. L’établissement «Seehof», spécialisé dans le poisson, et le restaurant «Löwen» proposent des chambres confortables. Si vous voulez vivre une aventure viticole dans un paysage spectaculaire et exotique, nul besoin de s’envoler pour Marlborough en Nouvelle-Zélande ou pour Stellenbosch en Afrique du Sud. Une virée à Walenstadt suffit!

 


CasaNova Wein Pur Walenstadt

Bio et dynamique

Tahiti ou Walenstadt? Marco Casanova prépare ses décoctions bio-dynamiques en profitant de la vue sur le lac turquoise et les palmiers. Il exploite ses cinq hectares selon les règles strictes de Demeter. Ses parcelles, notamment celles du Seemühle, sont très riches en calcaire, qui était jadis extrait et brûlé, valant à cet endroit le nom de «Kaliforni». Casanova élève des vins très francs à partir de Pinot Noir, de Chardonnay et d’autres cépages. Son épouse Eleni dirige actuellement un bar à vins aux accents méditerranéens sur la plwage, où elle propose, uniquement sur réservation, des tapas maison.


 


Bosshart + Grimm Berschis

Enfants du lac

Afin de cultiver leurs vignes dans la bourgade sans voitures de Quinten, la communauté intergénérationnelle composée de Bruno Bosshart, de son fils Philipp, de Romy Grimm et de son fils Mathias, doit mettre les voiles. La nouvelle barge dotée d’une rampe d’accès facilite les choses. Tandis qu’ils élaborent un Pinot classique bio près de leur cave à Walenstadt-Berschis, ils misent sur les variétés résistantes à Quinten. Ils ont testé plus de 40 hy-brides avant de faire leur choix. Ils élèvent désormais des vins qui n’ont rien à envier aux crus conventionnels, à partir de Saphira, de Seyval Blanc, de Muscaris (tous trois blancs), mais aussi de Plantet ou de Cabernet Cantor.


 


Weingut Calvinza Walenstadt

La passion du Pinot

Dans ce domaine idyllique au pied des Churfirsten, Jürg Steinmann (68) et Albin Vuichard (60) exploitent près d’un hectare de vignes en agriculture biologique avec l’aide de Bosshart + Grimm. Les deux hommes ont beaucoup de choses en commun. Comme leur métier d’ingénieur électrique et leur passion inconditionnelle pour le Pinot Noir. Ils élaborent un Blanc de Noir, un Pinot élevé en inox et leur vin phare, une sélection élevée en barriques. Leur cave minuscule donne vie à des crus racés qui font jeu égal avec les meilleurs vins grisons.


 

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR