La quintessence du Nebbiolo

Torraccia del Piantavigna, Piémont

Texte: Ursula Geiger, Photo: m.à.d.

Le nord du Piémont est le paradis des amateurs de Nebbiolo. Des vins exceptionnels, une gastronomie roborative et des paysages d’une beauté paisible attendent les visiteurs de cette région accueillante.

Le vent souffle doucement sur le haut plateau en cette fin d’après-midi. Les hommes travaillent avec concentration dans les vignes et plient avec précaution les bois des ceps de Nebbiolo et de Vespolina sur le fil. «Chacun termine sa rangée, et après, on arrête. Il fait trop sec, les bois menacent de casser », explique Francesco, le chef de culture, à son équipe. Quand on arrive du nord, on se réjouit des 17 degrés et du petit air doux. Ce n’est pas le cas de Francesco: ce jour ensoleillé de mi-février est trop sec, trop doux et vraiment pas assez hivernal à son goût. Les caprices de la météo et le réchauffement climatique lui compliquent la tâche. Il ne s’inquiète pas beaucoup pour les deux hectares de vignes nichées sur le haut plateau, qui sont entièrement entourés par la forêt. Mais il doit protéger comme la prunelle de ses yeux le coeur du domaine, la très escarpée Vigna Pelizzane. «En général, nous ne taillons les vignes que fin mars. Cela permet de retarder le débourrement pour que les gels tardifs ne détruisent pas les premiers bourgeons.» Car le vignoble situé à l’ouest, juste au-dessus du village de Ghemme, est menacé par le gel. Ici, aucune forêt ne protège les pieds de Nebbiolo ou n’arrête le vent froid du nord-ouest qui souffle au printemps au-dessus des collines. Le morceau de terre à côté de la parcelle de Pelizzane offre une apparence apocalyptique. Les racines des arbres dépassent de la terre. Ce parchet argilo-calcaire est en jachère, mais des vignes devraient bientôt y être plantées avec des cépages adaptés au nord du Piémont. Le plus souvent, ce sont les vignerons des Langhe qui achètent des terres, voire des domaines entiers, ici. A l'image de Roberto Conterno, qui a acquis le domaine de Nervi à Gattinara en 2018. C'est le climat qui rend la région aussi intéressante pour les vignerons renommés du Barolo et du Monferrato: il y fait moins chaud que sur les collines des Langhe. Ici, les grappes de Nebbiolo ne sont vendangées que mioctobre et non pas dès fin septembre. La phase de maturité dure plus longtemps, la teneur en alcool n’est pas élevée et les tanins ont le temps de se développer pleinement. De la complexité, de l'élégance et de la finesse: voici les attributs des Nebbiolo du nord du Piémont.

Le feu et la glace

Ce vignoble, situé au nord de Turin et à l’ouest de Milan, se compose de 18 appellations d’origine contrôlée couvrant 365 hectares. Le cépage principal de la majorité d’entre elles est le Nebbiolo, ou Spanna comme on le nomme ici. Les régions les plus renommées sont la DOCG Ghemme (50 ha) de la province de Novara, ainsi que la DOCG Gattinara (94 ha), dans la province de Vercelli. Le fleuve Sesia, qui prend sa source dans les neiges éternelles du massif du Monte Rosa, sépare les deux communes viticoles, éloignées de seulement quinze minutes en voiture. Et pourtant, un monde sépare ces deux terroirs. Nigel Brown, qui dirige depuis 2004 le domaine de Torraccia del Piantavigna, les connaît comme sa poche. Au restaurant «La Capuccina», entre le veau du Piémont braisé et un sabayon tiède à se damner, l’hôte nous donne une petite leçon de géologie: à Ghemme, les sols se trouvent sur des moraines terminales et les vignes poussent sur des sédiments des glaciers du Monte Rosa, des sols alluvionnaires et de gros graviers, tandis que les parcelles de Nebbiolo de Gattinara reposent sur des roches volcaniques. Il y a 300 millions d’années, un supervolcan en éruption a créé un cratère d’environ 25 km de circonférence qui a été poussé par la surrection des Alpes et a basculé sur le côté. L’érosion a exposé des strates très variées: à Gattinara, le sol de chaque colline, de chaque vallée se compose de minéraux différents. Tandis que les vins de Gattinara bénéficient de la diversité des sous-sols, c’est le climat qui marque les crus de Ghemme. À Ghemme, l’écart de température entre le jour et la nuit peut facilement atteindre 20 degrés à l’automne. A l'inverse, à Gattinara, la chaleur reste piégée entre les collines.

«Le nord du Piémont est en plein essor. Tout le monde du vin s’intéresse à notre terroir. Nous regardons l’avenir avec confiance.»

Le domaine Torraccia del Piantavigna a été fondé en 1997 par les familles Francoli et Ponti. Tandis que les Francoli étaient dans le commerce de spiritueux depuis le 19e siècle et s’occupaient déjà de vin, les Ponti étaient des producteurs renommés de vinaigre et de légumes marinés. C’est Pierino Piantavigna, le grand-père – de la branche maternelle – de la famille Francoli, qui a été à l’initiative du domaine et lui a donné son nom. Il a planté des ceps de Nebbiolo dès les années 1970 à Ghemme. Le premier vin portant le label Torraccia del Piantavigna a été commercialisé en 2000. Le Ghemme 2004 a connu un immense succès. Il a été honoré de Tre Bicchieri par le magazine Gambero Rosso. Torraccia del Piantavigna est l’un des trois domaines autorisés à cultiver et mettre en bouteille hors de la DOCG Gattinara des raisins venant de ce terroir d'exception. En 2015, la famille Ponti est devenue majoritaire dans l’entreprise. Cependant, Alessandro Francoli est resté aux commandes des décisions opérationnelles dans la vigne et à la cave où, justement, on est impressionné par les grands fûts de chêne de Slavonie de 8000 et 15 000 litres. Les plus petits contenants sont en chêne de l’Allier et représentent aujourd’hui 50% de la capacité de stockage (678 000 litres). Alessandro Francoli a de nombreux projets en préparation, à l'image du Spumante Metodo Classico à base d'Erbaluce, un cépages blanc local, encore sur lies. Le domaine est en outre le plus gros producteur de Vespolina de la région. La Mostella, un rouge à la robe cerise, épicé avec une acidité vive et juteuse, et des tanins soyeux, est un hommage à ce cépage. Ce vin sapide démontre tout son potentiel sur des fromages, du salami ou du jambon cru. Le Colline Novaresi DOC Neb de 2018 sera parfait pour faire apprécier le Nebbiolo à un public plus jeune. Léger, avec ses 12,5° d’alcool, son bouquet de baies doux et épicé ainsi qu’une grande fraîcheur au palais, il devrait y parvenir sans peine. De plus, le Neb à boire jeune est le complément idéal des grands crus de Ghemme et Gattinara, qui sont destinés à vieillir longtemps en bouteille.

Vins de l’offre du club

Gattinara DOCG 2015

2021 à 2035

Rubis clair. Nez très pur, mais complexe avec des notes de violette, d’agrume et de prune mûrie à point. Incroyablement long au palais, très fin, richesse bien intégrée, acidité ferme.

Accords: pièces tendres de cochon de lait, Bagna Cauda ou risotto saupoudré d'un soupçon de gorgonzola affiné.

Ghemme DOCG 2013

2022 à 2038

Rouge cerise clair. Très délicat, il sent la groseille, quelques notes de bergamote et de noisette. Très franc au palais, équilibre parfait de l’acidité et des tanins, notes de noix mûre en finale.

Accords: pièces nobles de veau, accompagnées de légumes au goût prononcé comme la Cima di Rapa et la Catalonia. Idéal sur les pâtes fraîches à la sauge et au parmesan râpé.

Ghemme DOCG Vigna Pelizzane 2010

2021 à 2040

Rubis mûr. Notes de cuir et de tabac, derrière lesquelles apparaissent le fruit délicat de baies rouges et des accents de rose. Fort et exigeant, l’acidité juteuse compense les tanins marqués.

Accords: idéal sur les pâtes maison à la truffe blanche d’Alba ou à la melanosporum du Périgord, voire sur un boeuf braisé.

 

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR

VINUM-Newsletter

Erhalten Sie das Neuste von VINUM direkt in Ihre Inbox!

JETZT ABONNIEREN