Guide blancs de Loire

Les superbes blancs du grand fleuve

Dégustation et texte: Rolf Bichsel, Photos: Rolf Bichsel

Le plus long fleuve français est le berceau de quelques-uns des meilleurs blancs, doux et secs, de la planète. Malheureusement (peut-être, parce qu’ils sont considérés à tort comme des concurrents aux crus helvètes, avec lesquels ils partagent plus qu’une couleur), seule une infime partie arrive à se frayer un chemin jusqu’au marché helvétique. 

N’en déplaise aux fans du film culte d’Etienne Chatiliez, la Loire n’est pas qu’«un long fleuve tranquille». Cette région du nord de la France est en proie à une véritable effervescence. Elle renferme 1001 châteaux, produit des artichauts, des roses et du colza. Surtout, elle donne vie à des vins exceptionnels. Cependant, à en croire de nombreux amateurs de vin expérimentés, pour des raisons obscures, la région de la Loire s’étendrait de Pouilly (Fumé) à Sancerre. En gros, seul Chinon trouve grâce à leurs yeux, pas tant car ils savent que de grands vins blancs et rouges sont issus de cette commune, mais plutôt parce que Chinon a vu naître l’illustre écrivain Rabelais, dont le nom, au travers de Gargantua et de Pantagruel, évoque la bonne chère.

«Gel et grêle ont failli avoir raison de ce guide qui présente des blancs remarquables.»

Rolf Bichsel  correspondant de VINUM

En réalité, la Loire ne se résume pas à cette image que voudraient dresser ces quelques clichés éculés. Elle est tout simplement l’une des régions viticoles les plus remarquables au monde. Non parce qu’elle regorge d’une multitude de cépages. Bien au contraire, hormis quelques exceptions cocasses (Gamay, Pinot, Chardonnay, Cot), la gamme de cépages utilisés se limite au Cabernet Franc, au Chenin et au Sauvignon Blanc. Non parce que le terroir et le climat (pouvant paraître très lunatique, surtout ces dernières années), les traditions anciennes et récentes, ainsi que les vignerons, qui marient le tout d’une main de maître, offrent une infinité de variations. Mais parce que la région engendre des crus authentiques, des vins au caractère local prononcé. Et surtout, car les vignerons de la Loire n’ont pas oublié la véritable raison du jus de raisin fermenté: être bu, savouré, siroté, que ce soit pour accompagner un simple morceau de fromage de chèvre ou un repas de fête composé d’une longue déclinaison de plats raffinés.

Informations clés

Avec ses 1004 kilomètres de sa source à son embouchure, la Loire est le plus long fleuve de France. Ses rives abritent 43 000 hectares de vigne répartis en 50 appellations d’origine contrôlée réunies sous l’IGP Val de Loire. Des 24 cépages présents sont tirés 41% de vin blanc, 27% de rosé, 19% de vin rouge et 13% de vin effervescent. En moyenne, les vignerons des bords de Loire produisent 270 millions de bouteilles.

Gourmand et gourmet

Moine, médecin, humaniste et grand écrivain de la Renaissance, François Rabelais, né en 1494 près de Chinon, a écrit un cycle romanesque de cinq volumes, retraçant les aventures burlesques des deux géants gloutons: Gargantua et Pantagruel. Les citations «L’appétit vient en mangeant; la soif s’en va en buvant» et «Quand je bois, je réfléchis et quand je réfléchis, je bois», sont sorties de la plume de Rabelais.

Résultats, analyses, avis

Il me faut constater que je joue de malchance. En fait, cela fait un an qu’à chaque numéro je souhaite parler de cette région en long, en large et en travers, en mettant l’accent sur les vins blancs. Cette entreprise quelque peu incongrue a toutefois avorté dans l’œuf en conférence de rédaction: les sujets brûlants ne manquent pas, sans compter que ces vins occupent une place limitée (voire inexistante) sur le marché helvétique. Comme le sait Tonio Kröger de Thomas Mann, celui qui aime le plus est le plus faible, et doit souffrir. J’ai donc souffert... jusqu’à ce que tombe ce sujet. Un sujet moins exhaustif que je ne l’aurais souhaité, mais qui devait présenter plusieurs crus de différentes communes du cours moyen de la Loire, dont de nombreux vins de vignerons connus. C’était avant que la météo ne s’en mêle. Quelques jours après avoir posté notre demande d’envoi d’échantillons, de très nombreux villages ont été frappés par le gel. D’autres ont subi des chutes de grêle. Face aux maigres récoltes, nous avons essuyé le refus de plusieurs dizaines de vignerons. C’est grâce à ma détermination et, surtout, à l’efficacité de mes collaboratrices qui ont multiplié les coups de fil, que nous pouvons aujourd’hui vous présenter cette sélection de vins blancs absolument remarquables. Ces crus, le plus souvent issus du segment haut de gamme, sont en général vendus à des prix dérisoires. Beaucoup proviennent de «nouvelles» zones AOC, comme Touraine-Chenonceaux, Touraine-Azay-le-Rideau ou Orléans. A l’inverse, d’autres appellations plus connues, telles que Vouvray ou Montlouis, et les vins doux de l’Anjou (Layon, Bonnezeaux), manquent à l’appel. Au nom des vignerons, nous vous prions de bien vouloir nous pardonner. 

La dégustation

Rolf Bichsel a dégusté tous les vins à notre bureau de Bordeaux. Plus de 150 vignerons renommés des régions centrales de la Loire, d’Orléans à l’Anjou, ont été invités à participer. De nombreux domaines ayant perdu des récoltes à la suite d’aléas climatiques, le nombre d’échantillons présentés a hélas été revu à la baisse. Nous remercions tous les vignerons qui ont néanmoins sacrifié quelques bouteilles de vins pour nos lecteurs.        

Notations et notes de tous les vins

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR