Guide: Merlot de Suisse romande

Un oiseau de bon augure

Dégustation: France Massy, Yves Paquier, Régis Colombo et Alexandre Truffer, Textes: Alexandre Truffer

En forte croissance ces deux dernières décennies, le Merlot s’est aussi positionné en Suisse romande comme un cépage prestigieux, capable de donner naissance à des cuvées haut de gamme, comme le prouve l’engouement pour notre dégustation.

Le Merlot a les faveurs des vignerons. Il occupait près de 1153 hectares en 2017, ce qui en fait le troisième cépage rouge en Suisse. En Romandie, le Valais menait la danse avec 124 hectares, devant Vaud (56 hectares), Genève (45 hectares), Neuchâtel (3 hectares) et Fribourg (1 hectare). Si l’on compare avec les surfaces qu’il occupait vingt ans plus tôt – cinq hectares à Genève, trois en Valais et un et demi dans le canton de Vaud – la tendance est indéniablement à la hause. Pourtant, ces vingt ans de croissance n’ont abouti qu’à un total relativement modeste de 230 hectares consacrés au Merlot en Suisse romande. Le nombre d’échantillons envoyés, plus de 115, a donc de quoi surprendre. La principale raison de cet enthousiasme résulte dans la qualité des Merlot élaborés par les producteurs helvétiques. A l’inverse du reste de la planète, où ce cépage d’origine bordelaise a été planté quasiment partout afin de donner des rouges souples et faciles d’une qualité médiocre, les vignerons de la Suisse francophone ont prodigué les soins les plus attentifs à cette variété qui a été introduite au 19e siècle dans le canton de Vaud avant de s’imposer au Tessin après la crise phylloxérique. Plantés sur les meilleures expositions, issus de rendements contrôlés, vinifiés avec doigté par des professionnels qui ont compris l’intérêt de tempérer les apports boisés par des élevages dans des contenants différents, les Merlot que nous vous présentons font la fierté des producteurs qui nous les ont confiés. Oubliez les arômes de poivron et les tanins grassouillets, ces rouges ont de la personnalité, du fruit, de la puissance et de l’équilibre. Plus opulents s’ils ont grandi sous le regard des Alpes, plus élancés lorsque leur croissance s’est faite sur les rives du Léman, ce cépage relativement sensible aux différences de millésime possède un remarquable potentiel sous nos latitudes.

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR