Pinot Noir de Romandie 2018

Du soleil à prix doux

Dégustation: France Massy, Yves Paquier, Régis Colombo et Alexandre Truffer textes: Alexandre Truffer

Dans un millésime particulièrement ensoleillé, le plus cultivé des rouges suisses a donné des vins puissants, gourmands et généreux. Présents sur la plupart des cartes de restaurant, ces vins offrent en général un excellent rapport qualité-prix.

Pour cette dégustation estivale, nous avons demandé aux vignerons romands de nous envoyer des vins jeunes, voire trop jeunes pour certains qui ont regretté notre précipitation. A chaque producteur qui me faisait part de son étonnement, ou de son agacement, j’ai répondu que l’agenda éditorial ne correspond pas toujours à celui des producteurs et que ce dernier se trouve parfois en décalage par rapport aux habitudes des consommateurs. En effet, depuis mai déjà, les restaurants servent des Pinot Noir 2018.

On ne parle pas ici de cuvées parcellaires d’exception, ni de spécialités longuement élevées sous bois, mais de ces Pinot classiques qui composent une majorité de la production des rouges suisses, qu’ils soient alémaniques ou romands. Sur 91 vins (ce qui démontre que notre dégustation n’était au final pas tant en décalage avec la production), seuls quatre affichaient un prix supérieur à vingt francs. Ce qui a permis à de nombreux échantillons d’obtenir un pointage plus élevé que leur prix exprimé en francs, un événement rare lorsque la cotation se fait sur vingt points et non sur cent. Il se peut que certains lecteurs estiment que ces rouges traditionnels n’ont pas vraiment leur place dans leur cave.

Peut-être, mais il ne fait guère de doute qu’ils les consommeront tout de même: au restaurant, dans des bars à vins ou chez des amis. Ils devront peut-être même en commander pour des apéritifs professionnels ou officiels. Ils découvriront alors que nos Pinot 2018 préférés sont des vins gourmands et généreux, déjà prêts à boire, qui ont bénéficié d’un soleil ardent, mais aussi d’un savoir-faire impressionnant. Ce ne sont ni des rouges de garde, ni des crus de méditation, mais des vins de plaisir accessibles à tous qui mettront du soleil dans les verres et de la convivialité dans les contacts humains.

Dégustation

Nous avons demandé à tous les producteurs de Suisse romande de nous faire parvenir leur Pinot Noir 2018 (pas de rosé, de blanc de noir ou d’effervescent) déjà mis en bouteille.

Abonnement + magazine

Poursuivre la lecture?

Commandez un abonnement à Vinum.
En tant qu’abonné(e) à Vinum, vous bénéficiez de nombreux avantages exclusifs

Vous êtes abonné(e)?

Retour à l'aperçu

Willkommen bei VINUM

Bitte wählen Sie:

CH DE FR